Les Nuits Flamencas d'Aubagne

Spectacle

OUVERTURE DU FESTIVAL
Soirée Flamenco Jazz

JEUDI 30 juin

CONCERT

En partenariat avec Marseille jazz des cinq continents
-
Théâtre Comoedia

ENTRÉE LIBRE SUR RÉSERVATION

DIEGO AMADOR TRIO
| 21H00

Le sévillan Diego Amador est un phénomène musical.

Musicien autodidacte, Diego Amador est pianiste, guitariste et chanteur. Il est quasiment impossible de définir sa musique : un mélange de flamenco
traditionnel et de musique d’avant-garde.
Diego Amador est un artiste total qui représente aujourd’hui mieux que quiconque l’admirable vitalité du flamenco.
Il sort son premier album Anticipo Flamenco à l’âge de dix-neuf ans et révèle sa passion pour le jazz et le piano. Dans les albums suivants, El aire de lopuro et Piano Jondo, il joue de son piano comme s’il s’agissait d’une guitare, ce qui est devenu sa grande marque de fabrique et l’a conduit à être reconnu presse internationale comme «l’un des pianistes de flamenco les plus brillants de tous les temps».

Diego Amador offre une solidité dans sa trajectoire et des compositions uniques, qui marquent la différence avec le Jazz standard. Sa marque de fabrique : passer avec naturel entre les rythmes du swing et du flamenco.

Il a collaboré avec de grandes stars du flamenco telles que Camarón de la Isla, Diego El Cigala, Tomatito ou Remedios Amaya… Il a également partagé la scène avec d’authentiques figures du jazz contemporain comme Chick Corea, Pat Metheny, Charlie Haden, Luis Salinas, Abraham Laboriel et Alex Acuña
Grâce à sa puissante voix flamenca, éveillant chez ses auditeurs un horizon d’émotions où le féroce et le magique trouvent une parfaite harmonie, Diego Amador est connu comme « le roi du chant gitan ».
Ce style libre et fascinant a été capturé dans son album Rio de los Canasteros, avec lequel il a obtenu sa première nomination aux Latin Grammy Awards 2008 dans la catégorie «Meilleur album flamenco». S’ensuit l’album Live in Paris / Flamenco Jazz Tribute (2012), en hommage aux grands maîtres qui l’ont inspiré.

Ces dernières années, il a alterné sa résidence entre l’Espagne et les États-Unis, en particulier New York, affirmant encore plus son identité très personnelle.

Son dernier album Vivirest sorti en 2019 sur le label Nuevos Medios. Il travaille actuellement à la préservation et à la relance du répertoire de Paco de Lucía, avec le guitariste José María Bandera, tout en continuant à composer. «Monasterio de Sal» a été le premier single de ce travail engagé.

Danseuse invitée : NAZARET REYES

Distribution

Piano et chant : Diego Amador / Basse : Julián Heredia / Batterie : Israel Varela / Danse : Nazaret Reyes

Concert Gratuit

Réservation obligatoire auprès de Marseille Jazz des Cinq Continents.

VENDREDI 1 juillet

BAL SÉVILLAN

SCÈNE SÉVILLANE
-
Esplanade de Gaulle

ENTRÉE LIBRE

GIRALDILLO
| 20H45 & 23h30

Depuis une vingtaine d’années, les Giraldillo animent les férias andalouses. Ce groupe tient son nom de la sculpture qui surplombe la Giralda, l’ancien minaret de la Grande Mosquée almohade de Séville et fait régulièrement le tour des ferias et autres festivals folkloriques en Europe.

Sur son passage, les bras se libèrent, les jambes s’éveillent et les sourires fleurissent.

Distribution

Chant et guitare : Antonio Vargas et Carlos Ferreiro Moya / Percussions : Alejandro Vargas

SPECTACLE

GRANDE SCÈNE
-
Esplanade de Gaulle

ENTRÉE LIBRE

COMPAGNIE ANTONIO NAJARRO - ALENTO
| 22H00

Alento est la nouvelle oeuvre du chorégraphe et danseur Antonio Najarro.
Un reflet vivant du style de Najarro en tant que créateur, ainsi que de sa vision personnelle de la danse espagnole. Inspiré de la partition originale du compositeur et guitariste Fernando  Egozcue, il est interprété en direct par Egozcue lui-même et une équipe de quatre musiciens, sous les lumières exquises de Nicolás Fischtel et avec des costumes créés par l’un des meilleurs designers actuels, Oteyza.

Alento réunit tous les styles de danse espagnole avec un talent innovant, une approche internationale et plurielle avec une fenêtre sur le monde à travers la musique live composée spécialement pour le spectacle, rappelant le Tango et le Jazz.
Le spectacle est un reflet vivant de la capacité créative d’Antonio Najarro, ainsi que de sa version innovante de la danse espagnole (flamenco, Escuela Bolera, folklore et danse stylisée).
« Un message positif, frais, lumineux et encourageant, à travers une chorégraphie dynamique, pleine de vie et de sensibilité ».

Danseur et chorégraphe plusieurs fois récompensé, Antonio Najarro est formé par les plus prestigieux maîtres de danse dans tous les styles : ballet classique, école de boléro, classique espagnol, folklore, flamenco et danse contemporaine. Il est diplômé avec mention en danse espagnole au Real Conservatorio Profesional de Danza Mariemma de Madrid.

Il commence sa carrière professionnelle à l’âge de 15 ans, en faisant partie des compagnies de danse espagnoles les plus renommées telles que le Ballet Antología, le Ballet del Teatro Lírico de La Zarzuela, se produisant comme danseur étoile dans des chorégraphies de Antonio Gades, entre autres. Il rejoint en 1997, le Ballet Nacional de España (BNE), il est promu à la catégorie de
danseur principal, puis deviendra le directeur artistique.

Il crée sa propre compagnie Antonio Najarro en 2002, pour laquelle il chorégraphie 4 productions : Tango Flamenco (2002), Flamencoriental (2006), Jazzing Flamenco (2008) et Suite Sevilla (2011).

Parallèlement, il élargit son répertoire avec des productions à grande échelle nouvellement créées, comme Ángeles CaídosZaguánSoleádel Mantón de Blanca del Rey, ainsi qu’Electras’entourant de talentueux créateurs d’avant-garde tels que Rafaela CarrascoRocío MolinaOlga PericetJavier LatorreManuel LiñánRubén OlmoMercedes RuizLa LupiMarco Flores et Olga Pericet entre autres.

Distribution

Composition et chorégraphie : Antonio Najarro/ Musique : Fernando Egozcue / Scénographique et conception lumière : Nicolás Fischtel / Conception des costumes : Oteyza, Victor Muro et Antonio Najarro / Danseurs soliste: Tania Martín et Carlos Romero / Corps de ballet : Lidia Gómez, Alba Expósito, Marina Bravo, Cristina Carnero, Alejandra De Castro, Celia Ñacle, Daniel Ramos, Alejandro Lara, Pedro Sánchez, Mario García, José Molina, Chrsitian Escribano / Guitare : Fernando Egozcue / Piano : Laura Pedreira / Violon : Tomas Potirón / Contrebasse : Miguel Rodrigáñez / Percussions : Martín Bruhn

samedi 2 juillet

BAL SÉVILLAN

SCÈNE SÉVILLANE
-
Esplanade de Gaulle

ENTRÉE LIBRE

GIRALDILLO
| 20H45

Depuis une vingtaine d’années, les Giraldillo animent les férias andalouses. Ce groupe tient son nom de la sculpture qui surplombe la Giralda, l’ancien minaret de la Grande Mosquée almohade de Séville et fait régulièrement le tour des ferias et autres festivals folkloriques en Europe.

Sur son passage, les bras se libèrent, les jambes s’éveillent et les sourires fleurissent.

Distribution

Chant et guitare : Antonio Vargas et Carlos Ferreiro Moya / Percussions : Alejandro Vargas

SPECTACLE

GRANDE SCÈNE
-
Esplanade de Gaulle

ENTRÉE LIBRE

COMPAGNIE MERCEDES DE CÓRDOBA - SI, QUIERO
| 22H00

« Si, quiero » est une réponse catégorique qui n’admet aucun doute, un serment anachronique, un cri fort et nécessaire, une revendication de l’engagement comme acte révolutionnaire, une réaffirmation de l’acte de vouloir. Une réaffirmation de l’acte d’aimer. Une découverte de ce que l’on est et de ce que l’on ressent. Une décision consciente. Une invitation à succomber aux tentations. Un jeu de contradictions, une rupture avec les conventions et une acceptation des passions. Une cérémonie célébrant la vie. Une victoire. Un toast. 

La danse est pour Mercedes de Córdoba une urgence organique. Le langage naturel avec lequel elle s’interroge, cherche et se réaffirme. C’est le lieu où coexistent l’éveil, la passion, l’espoir et la folie. Un destin inévitable qui est à la fois poison et antidote.

Partant de ce principe, l’artiste scelle dans « Si, quiero » un double engagement dans lequel elle explore les émotions qui fluctuent autour de l’art et de l’amour et invite le public à célébrer la vie.

Ainsi, accompagnée par le chant, la guitare, les percussions et les palmas des musiciens qui l’accompagnent, et par un corps de ballet de quatre danseuses qui lui servent de miroir, Mercedes de Córdoba propose un voyage dans lequel les rituels traditionnels des cérémonies de mariage servent de métaphore subtile au partage des sentiments les plus primaires.

Après un diplôme de danse espagnole et de flamenco, lauréate du Premio Nacional de Flamenco, et une longue expérience avec les compagnies les plus prestigieuses d’Espagne, Mercedes de Córdoba a commencé sa carrière en solo. 

Elle a collaboré en tant qu’invitée avec de nombreux artistes tels que Arcángel, El Pele, José Antonio Rodríguez, Javier Barón et Joaquín Grilo, entre autres et a emmené sa danse dans les festivals du monde entier. 

Elle est aujourd’hui « l’une des danseuses les plus douées et les plus complètes de sa génération ».

Distribution

Chorégraphie et danse : Mercedes de Córdoba / Corps de ballet : María Carrasco, Marta Gálvez, Cristina Soler, María Reyes /  Guitare : Juan Campallo / Chant : Jesús Corbacho, Pepe de Pura, Enrique el Extremeño / Percussions : Paco Vega / Palmas : Oruco

CONCERT

SCÈNE SÉVILLANE
-
Esplanade de Gaulle

ENTRÉE LIBRE

SON DE RUMBA
| 23H30

Son de Rumba est un groupe de musiciens gitans originaires de la région qui perpétuent la tradition de rumba flamenca enseignée par leur famille depuis des générations.

Leur style musical entre Gypsy, Rumba, Pop et Latino est vite remarqué par les professionnels et leur a permis de faire connaitre leur musique dans plusieurs pays : Espagne, Angleterre, Roumanie, Maroc…

Son de Rumba clôturera le Festival Les Nuits Flamencas dans une ambiance festive.

LE OFF DU FESTIVAL

DIMANCHE 3 juillet

SPECTACLE

Théâtre de Verdure
-
Gémenos

ENTRÉE LIBRE

LUIS DE LA CARRASCA - SER HUMANO | 21H30

Pour la 1ère fois, la commune de Gémenos accueillera un spectacle du festival dans le cadre du « OFF » des Nuits Flamencas dans le magnifique écrin du théâtre de verdure de Gémenos.

Luis de la Carrasca puise au plus profond de son être pour nous offrir un nouveau spectacle riche en émotions. Il nous livre ses joies mais aussi ses peines, évoque la vie ou la mort, tous ces sentiments qui nous touchent intérieurement.
Ce spectacle est basé, comme l’indique son titre, sur l’Humain, se concentrant sur toutes les émotions et les sentiments qui vibrent à l’intérieur de nous. Rien de mieux que le Flamenco pour exprimer toute la palette de sentiments que l’on peut ressentir tout au long d’une vie. Ser Humano est un miroir dans lequel tout le monde peut se regarder. 

Ser Humano est un hommage à la Vie, à l’Amour, à l’Humain.

Les artistes emportent le public avec brio, force et sensualité au cœur de leur univers enivrant. Le chant profond, les mélodies subtiles et puissantes de la guitare ponctués par la danse nous propulsent dans un Flamenco authentique aux accents modernes. 

Ser Humano nous invite à reconsidérer nos perceptions et à questionner nos certitudes ! Un moment à partager ensemble !

Distribution

Création artistique et chant flamenco : Luis de la Carrasca / Guitare : José Luis Dominguez / Danse : Ana Pérez et Kuky Santiago